Tout le monde a déjà ressenti au moins une fois son téléphone vibrer dans sa poche alors qu’in n’en ait rien. Ce « syndrome des vibrations fantômes » se produit parfois alors que le téléphone n’est même pas dans la poche.

Robert Rosenberger, un titulaire d’un doctorat en philosophie et assistant professeur à l’université américaine de Georgia Tech d’Atlanta en Géorgie, a tenté de théoriser ce maux du nouveau siècle.

Ce prolongement de notre bras qu’est devenu leSmartphone affecterait selon lui notre système nerveux. L’anxiété générée par ce petit appareil du fait de ne pas être connecté nous mettrait constamment à l’affût du moindre SMS, E-mail ou autre notification.

Selon le Dr. Rosenberger, ces vibrations fantasmées par notre cerveau seraient en fait des spasmes musculaires ou parfois même simplement le fruit des froissements de nos vêtements.

Il remarque toutefois que ces hallucinations ne nous dérangent pas plus que ça et qu’il semblerait même que nous nous accoutumions à cette sensation, tout en ayant l’espoir que la prochaine vibration que nous ressentirons sera réellement un message de la personne qui nous plait.

VOIR LA PAGE SUIVANTE