Manger des plats frits, gras, sucrés n’est certainement pas recommandé et pourtant, tout le monde ou presque en raffole. Mais voici une info qui devrait en dissuader plus d’un et freiner leurs envies gourmandes. Une étude publiée dans la très sérieuse revue Public Health Nutrition indique que les individus qui consomment de la malbouffe sont largement plus exposés au risque de dépression que les personnes ayant une alimentation saine.

Rappelons que la dépression touche 121 millions de personnes à travers le monde. Une autre information issue de cette recherche est aussi utile à retenir. Ceux qui se nourrissent mal (dont l’alimentation ne comprend ni fruit, ni légumes, ni poisson, ni huile d’olive… ) sont souvent célibataires. Conclusion: Pour vivre en couple et heureux, dites adieu à la pizza, aux beignets, aux hamburgers, aux gratins, aux viennoiseries…

VOIR LA PAGE SUIVANTE