En 2018, l’OS pourrait répertorier l’addiction aux jeux vidéo comme étant un trouble obsessionnel.28 ans après sa dernière publication, l’OMS compte mettre à jour sonmanuel de diagnostic officiel, la CIM (Classification Internationale des Maladies).

Un comportement qui dure depuis plus d’un an

La prochaine classification CIM-11 sera agrémentée d’un nouveau chapitre qui reste à finaliser mais dont l’ébauche se fait déjà pressentir.

Le projet va considérer comme atteints de trouble obsessionnel les personnes qui consacrent un temps majeur au jeu « dans la mesure où le jeu prend le pas sur les autres intérêts de la vie » comme le sommeil et l’alimentation. Il s’agit d’un comportement qui a été observé pendant plus d’un an.

Vladimir Poznyak du Département de la santé mentale et de l’abus de substances à l’OMS a déclaré que « les professionnels de la santé doivent reconnaître que les troubles du jeu peuvent avoir de graves conséquences sur la santé ».