Selon une étude publiée dans la revue « Animal Cognition », les chiens ont des comportements empathiques lorsque les humains montrent de la tristesse.

Les chercheurs affirment que le fait que les chiens arrivent à différencier les pleurs et les fredonnements indique que leur réponse aux pleurs n’était pas simplement poussée par la curiosité.

 En effet, les chiens répondaient à la personne qui pleurait indépendamment du fait qu’il s’agisse de leur propriétaire ou d’une personne inconnue. Les chercheurs expliquent que cela démontre qu’ils n’étaient pas motivés par la recherche de confort pour eux-mêmes, car si ça avait été le cas, ils auraient été plus susceptibles de s’adresser à leur source habituelle de réconfort : Leur propriétaire.

L’étude conclut donc que lors de cette expérience, les chiens répondaient à l’émotion de la personne et non à leurs propres besoins, ce qui évoque un comportement d’offre de réconfort qui ressemble à un comportement empathique.

VOIR LA PAGE SUIVANTE